Faire un site sur WordPress, oui mais pourquoi ? Développer un site vitrine statique sur-mesure, c’est possible. Mais quoi choisir ?

Il s’agit d’une question courante que chaque personne désirant développer sa présence sur internet se pose au moins une fois.

Chaque projet est différent, votre choix doit donc correspondre à vos attentes, vos besoin, vos objectifs, l’utilisation de votre site, les fonctionnalités qu’il doit contenir, ect… De ce fait je ne peux pas répondre formellement à cette question.

Tout au long de l’article je vais comparer le service du CMS WordPress et d’un développement sur mesure HTML / CSS / JS. Mon étude se portera sur la création d’un site vitrine, assez statique de type « one page », « landing page », portfolio, ect…

Tout d’abord : les chiffres.

WordPress est le CMS (Content Management Systems) permettant la gestion de contenus le plus répandu sur le web, 35% de tous les sites en font usage. On peut également noter que l’utilisation de cette plateforme est en constante augmentation depuis des années, passant de 23,3% en 2015 à plus de 35% aujourd’hui. Tout cela est sûrement lié à sa notoriété ainsi qu’à la grande communauté qui développe chaque jours des thèmes de plus en plus complets. Aujourd’hui sur l’ensemble des sites propulsés par des CMS, 62% utilisent WordPress.

Cependant, WordPress n’est pas le seul CMS utilisé pour la gestion de sites web, on peut aussi retrouver : Joomla, Drupal, Squarespace ou encore Wix, l’un des plus connu du grand public en France aujourd’hui (pour ne citer qu’eux).

L’accessibilité : un élément déterminant.

L’accessibilité pour gérer le site est un des éléments les plus important pour faire son choix entre un site propulsé ou non par un CMS. En effet quelqu’un qui n’aurait aucune notion de développement web ne pourra gérer de manière autonome la mise à jour d’un site internet codé à la main sans interface back-end. D’autre part, quelqu’un souhaitant personnaliser au maximum son expérience utilisateur se trouvera souvent bridé avec l’utilisation de WordPress.

De ce fait, définir en amont ses besoin, sa fréquence de mise à jour mais surtout sa gestion après la mise en ligne est primordial. Faire vivre un site peut être la tâche d’une seule personne (un webmaster) mais également d’une équipe. Les questions sont alors multiples : Comment collaborer ? Comment gérer les mises à jour de chacun ? Quelles compétences sont nécessaires pour entretenir le site ? Autant d’éléments à prendre en compte pour faire son choix.

Les fonctionnalités : l’élément à définir au préalable.

Comme tous projets, la création d’un site internet doit répondre à un cahier des charges précis réalisé en amont de la consultation technique. On doit alors définir les besoins précis auxquels doit répondre le site : formulaire de contact, gestion des projets par pages dédiés, blogging fonction de traduction…

Comme dit précédemment, un site internet se veut vivant. De ce fait, les conditions de mises à jours sont à prendre en considération dans le processus de réflexion. Une reflexion technique est alors nécéssaire et doit souvent répondre à la question : Comment mettre à jour vite, bien, de manière uniforme et cohérente mon site ? Pour cela, les deux solutions de création de plateforme web peuvent être envisagées (avec ou sans CMS) selon les profils de l’équipe et les objectifs prioritaires du propriétaire du site internet.

L’optimisation de vitesse du site et le référencement SEO.

L’objectif de tous site internet : être visible et visité par le plus grand nombre afin de convertir vers un objectif plus propre à l’annonceur. De par cet objectif, ce site doit être le plus performant en terme de vitesse de chargement mais aussi de référencement. À savoir également : plus de la moitié des visiteurs quittent le site si celui-ci met plus de 2 secondes à charger. Les questions de performance et de référencement sont donc centrales.

Il est vrai que très souvent un site codé sur mesure peut répondre de la meilleure manière à cet objectif, car la plateforme est conçue, réfléchie et codée autour de d’objectifs propres, précis et prédéfinis par le projet. En effet, il intègre au sein de son code source une optimisation hiérarchique des contenus (qui améliore le référencement). Il possède également très souvent moins de liens entre les différents fichiers (JS / CSS, nécéssaire pour charger entièrement le site) ce qui permet un gain de performance de chargement beaucoup plus important qu’avec un CMS.

Cependant WordPress n’est pas en reste en proposant plusieurs plugin d’optimisation gratuits ou payants. Ils répondent tant sur le plan du référencement que sur la performance pure. Si le choix de l’utilisateur s’oriente donc vers le CMS, il est capital de prendre en compte ces deux éléments dans le choix de son thème en plus des fonctionnalisés propres nécessaires pour répondre à tous les besoins. Puis, si nécéssaire faire appel à un prestataire pour personnaliser le thème de manière optimale pour les objectifs de conversion, de référencement ainsi que de performance.

Sources : Builtwith, W3Techs, Google.

 

Jérémy Ducasse

Jérémy Ducasse

Entrepreneur du numérique et de la communication, créateur de supports digitaux, depuis plus de 3 ans.

Laisser un commentaire sur l'article.